top of page

Thérapie de couple- le nid se vide, comment réinventer son couple ?

Dernière mise à jour : 2 mai

"Nous avons tout fait pour que notre famille recomposée fonctionne et maintenant que les enfants sont partis, nous ne faisons que nous engueuler".

Avec le départ des derniers enfants, de nombreux sujets de tension, soigneusement évités ou contournés jusque là, émergent et le couple a du mal à se réinventer.

Une bonne occasion pour entamer une thérapie de couple ?


thérapie de couple, syndrome du nid vide

Ca y est, on a enfin tout le temps dont on rêvait, l'espace de la maison nous appartient, et rien ne se passe comme prévu.

Les conflits sont de plus en plus récurrents et violents, la litanie des reproches est continue, on ne sait plus comment se parler ou se séduire, on ne sait finalement pas quoi faire de tout ce temps et de tout cet espace.

"Je ne comprends pas, on a attendu ce moment pendant 25 ans, le dernier vient de partir à Lille pour ses études, et voilà, on s'ennuie et on n'a plus rien à se dire"


Le syndrome du nid vide

Le départ des enfants marque une transition du milieu de vie, qui vient toucher les couples vers 45/55 ans.

En un rien de temps, la maison se vide, on se retrouve à deux tous les soirs et le week end autour de la table et il n'y a plus le fonds sonore créé par les enfants pour animer les soirées et faire diversion.

Certaines personnes ressentent alors une forme de fatigue, de tristesse voire des symptômes dépressifs.

Ce syndrome du nid vide touche plus d'un tiers des parents et peut induire une véritable crise identitaire.

Ce syndrome apparaît pour l'un ou l'autre membre du couple s'il n'a existé qu'en tant que "parent", sans autre support d'identité (professionnel ou autre) ou s'il a sur-investi ce rôle. Les mères sont le plus souvent touchées mais je vois aussi de plus en plus de pères qui en sont affectés. Un travail personnel peut être nécessaire si les symptômes dépressifs perdurent.

Les 2/3 des parents non touchés par ce syndrome peuvent éprouver un soulagement au départ des enfants et y voient la promesse d'une nouvelle vie à deux, plus libre.


Couple parental et couple conjugal

Lors du départ des enfants, le couple parental se sent dépossédé de son rôle si fortement investi. Il vit une perte, traverse un deuil qui engendre comme tout deuil colère puis tristesse.

Je le remarque souvent chez les couples qui ont recomposé une famille.

Ils ont mis toute leur énergie pour que cela se passe bien entre leurs enfants, pour que cela se passe bien avec les enfants de l'autre, et quand ils se retrouvent à deux, ils sont complètement perdus.


Si le couple conjugal a été peu investi, une crise peut apparaître et le départ des enfants peut causer ou accélérer la séparation du couple.

Il s'agit alors de s'asseoir, de prendre le temps d'en discuter et de chercher ensemble des pistes pour sortir de cette impasse.

Une aide ponctuelle par un thérapeute de couple peut permettre de prendre du recul et de faire le point sereinement.


Revoir et réinvestir ses territoires d'intimité

Chaque territoire d'intimité peut être revu pour que le couple se ré aligne dans cette nouvelle phase de vie.


En premier lieu la sexualité.

Il n'est pas toujours évident d'être à la fois femme et mère, homme et père.

Avec le départ des enfants, le couple peut réaliser que l'autre ne le regarde plus depuis longtemps comme un homme ou une femme, comme un être sexué qui éveille son désir.

Le départ des enfants correspond souvent à la période de la ménopause ou de l'andropause qui peuvent provoquer une baisse de désir, lié aux variations hormonales. Des solutions existent, tout comme il est tout à fait possible de retrouver une sexualité épanouie qui sera favorisée par le temps, l'espace et l'énergie retrouvés.

Chaque couple peut ré inventer ses propres normes en terme de sexualité et le thérapeute peut les accompagner sur ce chemin.


Il en va de même du temps, et de l'argent, autres territoire d'intimité.

Maintenant que le temps familial est réduit, où le ré investir ? Dans le temps professionnel ? Personnel ? Conjugal ?


Comment organiser les finances dans cette nouvelle phase de vie ? Comment anticiper la retraite ? Peut-on se permettre de faire cette formation dont on rêvait tant et de se lancer dans une nouvelle aventure professionnelle ?

Il s'agit souvent de la dernière expérience professionnelle, autant prendre le temps d'y réfléchir et de la soigner.

A chacun d'exprimer ses besoins, de sécurité, de liberté, de créativité, de venir les confronter à ceux de l'autre et de trouver des compromis pour que chacun se réalise au mieux.


Un réajustement peut être mené sur les autres territoires d'intimité,

l'espace que l'on partage et que l'on peut réaménager différemment,

les activités culturelles, sportives, religieuses que l'on a envie de découvrir à deux,

les tâches ménagères qui s'allègent et dont la répartition peut être re discutée, etc...


Quelle est l'intention du couple dans ce nouveau cycle ?

Le couple est comme un navire, l'amour n'est qu'un carburant qui lui sert à avancer mais vers où se dirige-t-il ?

Maintenant que les deux membres du couple se sont remis à la barre, vers quelles contrées souhaitent-ils aller ?

Ce point est crucial : sans direction, sans intention, le navire tourne en rond ou dérive et coule au premier iceberg rencontré.

Tout est possible, l'horizon est dégagé, au couple, aidé du thérapeute, de choisir leur destination et d'entamer un nouveau voyage...






.





Comentarios


bottom of page